L’addiction au travail

L’addiction au travail

Le Workaholism fait partie des addictions comportementales, et désigne une dépendance au travail. Il s’agit de personnes pour qui la relation au travail est devenue si forte qu’elle constitue une mise en danger de leur santé autant physique, psychique que de leurs vie relationnelle. La personne dépendante au travail est souvent engagée dans des activités professionnelles plus que 50 heures par semaine. Elle souffre, dans le même temps, d’un sentiment important de subir des contraintes et un vécu de satisfaction au travail très bas.

CHIFFRES ?

Nous ne disposons pas de chiffres pour la Suisse actuellement.

L’étude de L.Taghavi publiée en 2012  sur une population de salariés parisiens montre que plus de la moitié (54%) d’entre eux présente un risque moyen ou élevé de Workaholism. Le profil type est une femme de 38 ans, vivant en couple et ayant des enfants. Les hommes ne sont néanmoins pas épargnés, notamment les cadres qui ont un risque équivalent à celui des femmes.

Comment cela se présente ?

La personne présentant un workaholism est généralement très impliquée dans son travail, elle y passe beaucoup de temps mais vit un sentiment de malaise et de pression interne lorsqu’elle est au travail et un sentiment de culpabilité lorsqu’elle n’y est plus. Cette personne, est souvent plus impliquée dans les conflits internes sur le lieu de travail, tolérant mal l’« incompétence » des autres, avec une importante difficulté à déléguer.
Les conséquences les plus fréquentes sont des plaintes somatiques de type douleur musculaire et troubles gastro-intestinaux, une augmentation du risque cardio-vasculaire, un niveau d’anxiété élevé, de l’insomnie, voire de la dépression. Le Workaholism constitue le facteur de risque numéro 1 du Burn out.

Est-ce que cela me concerne ?

Qui peut m’aider ?

L’addiction au travail, véritable maladie du système de récompense, peut être soignée à l’aide de la psychothérapie en individuel et/ou en groupe.

L’addiction est souvent en lien avec d’autres problèmes relationnels, émotionnels et communicationnels qu’il est utile d’aborder en psychothérapie.

La Consultation Reconnecte offre ce type de prise en charge.

Contactez-moi !

Consultation ReConnecte

Rue du Grand-Pré 70C, 1202 Genève

Secrétariat ouvert du lundi au vendredi, de 8h30 à 18h.

Téléphone : +41 22 372 57 50

Email : Reconnecte@hcuge.ch

Accès

Bus 3 et 11, arrêt «Grand-Pré»

Bus 8, arrêt «Cannonière»

Tram 14 et 18, arrêt «Servette»

Plus d’information

  • L.Taghavi, enquête au sein d’une population de salariés parisiens, références en santé au travail, n°131 septembre 2012
  • T.Burcoveanu, workaholisme état des connaissances références en santé au travail, n°139 septembre 2014

Sur le même thème

Avez-vous de questions sur l'addiction au travail ?

Posez vos questions dans le champ de commentaires ci-dessous et participez au débat :

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

X
X