Une étude australienne a exploré les liens parent-enfant (confiance, communication, aliénation) et les jeux sur Internet des enfants. Il en ressort que les joueurs addicts faisaient moins confiance à leurs parents et communiquaient moins avec eux. Cependant un score d’attachement ne prédisait par le jeu problématique, suggérant que les problèmes de confiance et de communication étaient plutôt une conséquence qu’un facteur contributif du jeu problématique.

C’était une enquête transversale, les résultats doivent donc être confirmés par des études longitudinales.

DFZU

Features of Parent-Child Relationships in Adolescents with Internet Gaming Disorder

Découvrir !