Une étude portant sur le suivi d’adolescents australiens (12-18 ans) et leurs parents, entre 2010 et 2016, a mis en évidence que la procuration d’alcool encadrée par les parents à leurs enfants comme moyen de prévention des risques liés à l’alcool est inefficace. Cette pratique augmente la probabilité d’une consommation d’alcool en dehors du contexte familial et favorise le risque de développer une dépendance à l’alcool ou une consommation abusive d’alcool. Les jeunes issus de milieux socio-économiques défavorisés sont sous-représentés dans cette étude et la consommation d’alcool en Australie est potentiellement plus élevée que dans d’autres pays. Des études supplémentaires et avec un plus grand nombre de participants restent à mener afin de tirer des conclusions définitives. L’initiation à l’alcool des adolescents par les parents comme moyen de prévention des problèmes liés à l’alcool ne permet pas de mieux les responsabiliser et augmente au contraire le risque d’usage problématique. Aline Bervini

Médecin interne, Service d'addictologie

u

Avez-vous des questions ?

N’hésitez pas à poser vos questions et à ouvrir le débat.
L’auteur de cette revue participera à la discussion.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.