Exposition photographique organisée à l’occasion du Workshop

Sens éthique et savoir-faire ingénieux des jeunes

organisée par RELANCE RELATIONNELLE

12-13 octobre 2017

 

au CENTRE ESPERANCE

8, rue de la Chapelle, 1207 Genève

 Bus 61, depuis la gare Cornavin en direction d’Annemasse, premier arrêt Terrassière. Tram 12, arrêt Terrassière. Autres lignes depuis Cornavin (9, 25), arrêt place des Eaux-Vives

Parkings Villereuse et Eaux-Vives 2000

 

Urs Bär est né en Suisse à Bünzen. Il est constructeur de bateau en bois vernis. Il recevra son premier appareil photo à l’âge de 10 ans. Il ne photographiera que des eaux calmes pendant plus de 10 ans après une visite des chutes du Rhin qu’il fit avec ses parents. A la mort de ses deux parents et suite à une longue psychothérapie il se décida enfin à photographier de l’eau en mouvement. Urs Bär sort de son hibernation, une œuvre allait naitre. Toutes les photos présentées, comme toutes les photos d’Urs sont multi vocales et racontent plusieurs histoires à la fois … à vous de les découvrir. Pour faciliter la découverte un Smartphone avec un lecteur de code QR est recommandé.

Lastyzom

Genève, Suisse, Novembre 2015. Leica M Monochrom (Typ 246), Summicron-M 1:2/35 ASPH. 1/90 sec, f/4.8, ISO 5000

Ou la vérité donne la force, ou la vérité déséquilibre, accentue les dissymétries et fait pencher finalement la victoire d’un côté plutôt que de l’autre : la vérité est un plus de force, tout comme elle ne se déploie qu’à partir d’un rapport de force.

Michel Foucault

Halgivanareba

Hiroshima, Japon, Mars 2017. Leica M Monochrom (Typ 246), Summicron-M 1:2/35 ASPH. 1/60 sec, f/16, ISO 500

En ce qui concerne les souvenirs de mon premier séjour au Japon, j’ai plutôt un sentiment de regret de n’avoir rien vu et rien compris. Cela ne signifie absolument pas qu’on ne m’avait rien montré. Mais, pendant et aussi après que j’ai fait le tour pour observer beaucoup de choses, j’ai senti que je n’avais rien saisi. Pour moi, du point de vue de la technologie, du mode de vie, de l’apparence de la structure sociale, le Japon est un pays extrêmement proche du monde occidental. Et, en même temps, les habitants de ce pays me semblaient sur tous les plans beaucoup plus mystérieux par rapport à ceux de tous les autres pays du monde. Ce qui m’a impressionné, c’était ce mélange de proximité et d’éloignement. Et je n’ai pu avoir aucune impression plus nette.

Michel Foucault

Golanntavas

Genève, Suisse, Septembre 2015. Leica M Monochrom (Typ 246), Summicron-M 1:2/35 ASPH. 1/90 sec, f/16, ISO 1250

La mise en place au cours de l’âge classique de cette grande technologie à double face – anatomique et biologique, individualisante et spécifiante, tournée vers les performances du corps et regardant vers les processus de la vie – caractérise un pouvoir dont la plus haute fonction désormais n’est peut-être plus de tuer mais d’investir la vie de part en part.

Michel Foucault

Hulmatristonnerie

Lucca, Toscana, Juillet 2017. Leica M Monochrom (Typ 246), Summicron-M 1:2/35 ASPH. 1/250 sec, f/16, ISO 320

N’oubliez pas d’inventer votre vie.

Michel Foucault

Pilafazaren

Saturnia, Italie, Juillet 2017. Leica M Monochrom (Typ 246), Summicron-M 1:2/35 ASPH. 1/250 sec, f/16, ISO 320

Dans l’imagination occidentale, la raison a longtemps appartenu à la terre ferme. Île ou
continent, elle repousse l’eau avec un entêtement massif: elle ne lui concède que son sable. La
déraison, elle, a été aquatique depuis le fond des temps et jusqu’à une date assez rapprochée.
Et plus précisément océanique: espace infini, incertain; figures mouvantes, aussitôt effacées,
ne laissant derrière elles qu’un mince sillage et une écume; tempêtes ou temps monotone;
routes sans chemin.
La folie, c’est l’extérieur liquide et ruisselant de la rocheuse raison. C’est peut-être à certes liquidité
essentielle de la folie dans nos vieux paysages imaginaires qu’on doit un certain nombre de
thèmes importants: l’ivresse, modèle bref et provisoire de la folie; les vapeurs, folies légères,
diffuses, brumeuses, en voie de condensation
Michel Foucault

Pilafazaren

Saturnia, Italie, Juillet 2017. Leica M Monochrom (Typ 246), Summicron-M 1:2/35 ASPH. 1/250 sec, f/16, ISO 320

Dans l’imagination occidentale, la raison a longtemps appartenu à la terre ferme. Île ou
continent, elle repousse l’eau avec un entêtement massif: elle ne lui concède que son sable. La
déraison, elle, a été aquatique depuis le fond des temps et jusqu’à une date assez rapprochée.
Et plus précisément océanique: espace infini, incertain; figures mouvantes, aussitôt effacées,
ne laissant derrière elles qu’un mince sillage et une écume; tempêtes ou temps monotone;
routes sans chemin.
La folie, c’est l’extérieur liquide et ruisselant de la rocheuse raison. C’est peut-être à certes liquidité
essentielle de la folie dans nos vieux paysages imaginaires qu’on doit un certain nombre de
thèmes importants: l’ivresse, modèle bref et provisoire de la folie; les vapeurs, folies légères,
diffuses, brumeuses, en voie de condensation
Michel Foucault

Kaloprotisse

Kyoto, Japon, Mars 201z. Leica V-Lux 4. 16mm, 1/60 sec, f/3.5, ISO 160

Dans un système de discipline, l’enfant est plus individualisé que l’adulte, le malade l’est avant l’homme sain, le fou et le délinquant plutôt que le normal et le non-délinquant. C’est vers les premiers en tout cas que sont tournés dans notre civilisation tous les mécanismes individualisants ; et lorsqu’on veut individualiser l’adulte sain, normal et légaliste, c’est toujours désormais en lui demandant ce qu’il y a encore en lui d’enfant, de quelle folie secrète il est habité, quel crime fondamental il a voulu commettre
Michel Foucault

Calmitaprusse

Basel, Herbstmesse Octobre 2016. Leica D-Lux (Typ 109), 14.9 mm, 1/250 sec, f/5.6, ISO 200

La sexualité, c’est assez monotone.

Michel Foucault

Miroledug

Ligurie, Italie, Juillet 2017. Leica M Monochrom (Typ 246), Summicron-M 1:2/35 ASPH. 1/180 sec, f/16, ISO 320

C’est que sous cette forme l’eau a des vertus efficaces contre l’océan venimeux de la folie. Elle tombe du ciel: c’est-à-dire qu’elle est pure; comme elle est fraîche, elle peut refroidir les esprits agités et les fibres tordues; elle imprègne, au lieu de laisser flotter dans l’incohérence; elle lave, rendant les choses et les êtres à leur vérité, alors que la mer les entraîne vers des horizons étrangers. L’une est providence, l’autre tentation.

Michel Foucault

Muralojan

Seoul, Corée du Sud, Août 2015. Leica M Monochrom (Typ 246), Summicron-M 1:2/35 ASPH. 1/190 sec, f/16, ISO 320

Bien sûr, ce n’est pas au même âge qu’on demande aux parents de s’occuper des enfants et de se dessaisir du corps des enfants. Mais on demande cependant un processus d’échange : « Gardez-nous vos enfants bien en vie et bien solides, corporellement bien sains, bien dociles et bien aptes, pour que nous puissions les faire passer dans une machine dont vous n’avez pas le contrôle, et qui sera le système d’éducation, d’instruction, de formation, de l’État. »

Michel Foucault

Tramakollar

Basel, Suisse, Juillet 2017. Leica M Monochrom (Typ 246), Summicron-M 1:2/35 ASPH. 1/350 sec, f/11, ISO 320

Le pouvoir disciplinaire a cette double propriété d’être anomisant, c’est-à-dire de mettre toujours à l’écart un certain nombre d’individus, de faire apparaître de l’anomie, de l’irréductible, et d’être toujours normalisant, d’inventer toujours de nouveaux systèmes récupérateurs, de toujours rétablir la règle. C’est un perpétuel travail de la norme dans l’anomie qui caractérise les systèmes disciplinaires.
Michel Foucault

Mirageramolle

Paris, France, Mai 2017. Leica M Monochrom (Typ 246), Summicron-M 1:2/35 ASPH. 1/180 sec, f/16, ISO 320

Un entrecroisement de corps, de passions et de hasards : c’est cela qui, dans ce discours, va constituer la trame permanente de l’histoire et des sociétés. Et c’est simplement au-dessus de cette trame de corps, de hasards et de passions, de cette masse et de ce grouillement sombre et parfois sanglant, que va se bâtir quelque chose de fragile et de superficiel, une rationalité croissante, celle des calculs, des stratégies, des ruses ; celle des procédés techniques pour maintenir la victoire, pour faire taire, apparemment, la guerre, pour conserver ou renverser les rapports de force. C’est une rationalité donc qui, à mesure qu’on monte et qu’elle se développe, va être au fond de plus en plus abstraite, de plus en plus liée à la fragilité et à l’illusion, de plus en plus liée aussi à la ruse et à la méchanceté de ceux qui, ayant pour l’instant la victoire, et étant favorisés dans le rapport de domination, ont tout intérêt à ne plus les remettre en jeu.
Michel Foucault