NOUVELLE PUBLICATION DU SERVICE D’ADDICTOLOGIE

LA NEUROTOXICITÉ DU CANNABIS : ANALYSE DES DONNÉES DE NEURO-IMAGERIE STRUCTURELLE

Daniele Zullino, Gerard Calzada, Julie Gaspoz, Sophia Achab, Gabriel Thorens

Les discussions récentes concernant la réglementation de la consommation de cannabis ont réactualisé la question des effets nocifs de ce produit. Un des arguments avancés contre une réglementation moins restrictive de l’usage du cannabis a régulièrement été son effet potentiellement toxique sur la structure du cerveau. Un nombre important d’études spéci ques de neuro-imagerie a été publié ces deux dernières décennies. Chez des sujets adultes, aucune des études publiées n’a pu trouver de différences entre les utilisateurs de cannabis et les sujets contrôles concernant le volume cérébral total, le volume de la matière grise ou encore le volume de la matière blanche. Concernant les analyses des parties du cortex, des résultats positifs ont régulièrement été contredits par d’autres études. Les mêmes constats que pour les adultes peuvent être faits pour les ado- lescents : les études disponibles ne montrent aucune différence de volumes totaux, et les différences régionales trouvées dans certaines études sont soit non répliquées, soit contredites par plusieurs autres études. À noter que toutes ces études étaient transversales et mesuraient a posteriori les volumes cérébraux, c’est-à-dire après le début d’une consommation de cannabis. Même si les résultats avaient été en majorité, et de façon consistante, positifs, aucune déduction d’un lien causal n’aurait pu être faite. Au vu des données disponibles, on ne peut donc pas retenir l’hypothèse d’un effet toxique du cannabis qui aurait comme conséquence des changements de volume du cer- veau. Aucune mesure préventive ou répressive ne peut ainsi prendre appui sur la thèse d’un tel effet toxique.

LA NEUROTOXICITÉ DU CANNABIS : ANALYSE DES DONNÉES DE NEURO-IMAGERIE STRUCTURELLE

Découvrir !