Des études récentes avaient trouvé une corrélation entre consommation (addictive) de cannabis et baisse du QI. Dans cette étude, le QI a été mesuré à l’âge de 5, 12 et 18 ans chez des jumeaux. Les futurs fumeurs de cannabis avaient un QI plus bas avant l’initiation à la consommation et fumer du cannabis ne péjoratif pas le QI en comparaison aux jumeaux non fumeurs, à l’exception de la mémoire de travail.

Ces résultats confirment donc l’hypothèse d’une déficience neuropsychologique comme facteur risque d’une consommation de cannabis et contre celle d’un déclin neuropsychologique causé par le cannabis

DFZU

Associations between adolescent cannabis use and neuropsychological decline: a longitudinal co-twin control study

Découvrir !