Troubles cognitifs sous cannabis chez patients avec schizophrénie sont reversibles

Que la prise aiguë du cannabis , et surtout à des doses importantes, aie un effet négatif sur le capacités cognitives chez des patients avec schizophrénie, est incontestable. Il y a cependant toujours débat concernant l’effet permanent ou passager du cannabis. Une équipe de Toronto a réussi a montrer que les effets du cannabis sur la mémoire verbale et la capacité d’apprentissage étaient largement reversibles après 28 jours d’abstinence. L’amélioration était même supérieure chez des patients avec schizophrénie comparé à des sujets contrôle. DFZU Effects of Extended Cannabis Abstinence on Cognitive Outcomes in Cannabis Dependent Patients with Schizophrenia vs...

Read More