Editorial dans le British Journal of Psychiatry

La réalité virtuelle peut être plus efficace et moins fastidieuse que l’exposition dans la vie réelle. Les séances d’exposition par réalité virtuelle devraient pouvoir inclure la possibilité d’un échange direct avec un thérapeute, dissuader des comportements de sécurité, devraient être différents en intensité et qualité de l’exposition en réalité pour pouvoir la compléter, et devraient pouvoir encourager la pratique dans la vie réelle.

C’est un texte court, concis et tout de même compréhensif

 

DFZU

The virtues of virtual reality in exposure therapy

Lina Gega. The virtues of virtual reality in exposure therapy. 
Découvrir !