Rapport du Secrétariat du conseil exécutif de l’OMS du 28 novembre 2016, suite à sa 140ème session

Un rapport considéré par beaucoup peu ambitieux, mais qui contient néanmoins ce passage

15. La mise en œuvre des stratégies nationales de lutte contre la drogue a, jusqu’ici, été largement dominée par les mesures visant à réduire la consommation de drogues en faisant respecter l’interdiction de l’usage non médical des substances soumises à un contrôle international et les stratégies connexes d’application de la loi. Il est donc nécessaire d’assurer la mise en œuvre, multisectorielle et coordonnée, d’un ensemble complet de mesures de lutte contre la drogue qui porte sur la santé publique dans sa totalité – depuis la prévention primaire et la réduction des risques jusqu’à la prise en charge des troubles liés à la consommation de drogues, à la réadaptation, aux soins et à la réduction des effets nocifs – et qui repose sur les préceptes de santé publique fondamentaux que sont l’équité, la justice sociale et les droits de l’homme, l’accent étant mis sur les pays et les populations qui en ont le plus besoin, en tenant dûment compte des déterminants économiques, sociaux et environnementaux de la santé, en faisant appel à des interventions fondées sur des bases factuelles et scientifiques, et à des approches centrées sur les personnes.

C’est parfois banal, mais son on prend à la lettre …

DFZU

Le problème mondial de la drogue sous l’angle de la santé publique

Découvrir !