Petit livret publié par SciencesPsy sous la direction de Boris Cyrulnik qui a interviewé plusieurs experts en psychiatrie forensique et en neuroimagerie. Pas toujours facile à lire, mais toujours intriguant.

A retenir (entre beaucoup d’autres passages éclairants):

  • Une découverte biologique apporte des données claires, des données floues et des données abusives…
  • L’image cérébrale est d’abord une image, c’est-à-dire quelque chose qui s’interprète …
  • L’homme pense et non le cerveau
  • Si la justice est aveugle, encore faut-il que ce soit un aveuglement de neutralité, d’impartialité, et non d’éblouissement

Le cerveau est-il coupable ?

Découvrir !