On considère souvent que la présence d’hallucinations serait pathognomonique, c’est à dire caractéristique des troubles psychotiques et qu’elle permet d’en établir le diagnostic certain. Cette étude anglaise contribue à mettre en question cet apriori.

La prévalence d’hallucinations était de 10 – 25% des personnes avec un trouble psychiatrique autre que les psychoses !

DFZU

Hallucinations in borderline personality disorder and common mental disorders

Découvrir !