Une des craintes des opposants à la régulation des drogues est que la dépénalisation baisserait les prix des drogues sur le marché noir et rendrait ainsi plus attractif ces drogues pour les jeunes. La possession et l’utilisation personnelle de drogues a été dépénalisée au Portugal en 2001. Une analyse de l’évolution des prix de l’héroïne et de la cocaïne, prenant en compte aussi des changements dans d’autres pays européens, ne montre pas de changements en réponse à la dépénalisation. La crainte d’une séduction de nouveaux consommateurs par une baisse de prix se révèle ainsi infondée.

DFZU

Drug Decriminalization and the Price of Illicit Drugs

Découvrir !